AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The past should stay the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar

♣ Invité ♣

MessageSujet: Re: The past should stay the past Dim 8 Mai - 11:37


Breathe for love tomorrow cause theres no hope for today.
Maybe theres another way...
I Climb, I Slip, I Fall into Your Empty hands.
But I Lay Here All alone sweating all your blood


Les barrières que nous n'avions pas posé, les limites qu'on ne s'était pas fixé. Toutes ces phrases tacite qu'on avait prononcé et qu'on s'était juré d'écouter, voila qu'on brisait tout. On fonçait à travers la vie comme des fou lancé à 200 sur une route où on roule à 50. On s'en fichait, on voyait défilé les gens, mais seuls nous deux étions dans la tourmente. La tourmente que m'insufflait ses lèvres, que m'insufflait la peur d'un autre jour qui se lève. On avait tout fait, les 400 coups, les mille et un couplet. On s'était enfui le soir pour aller voir d'autre étoile éclairer l'espoir. On s'était séparé alors que je tentais de couper à jamais le cordon qui nous avait toujours relié. Et voila, voila qu'elle était là à me faire mourir sous ses baiser. A me donner l'impression de crever un peu plus à chaque instant où je me retrouve à cramer pour elle. A me consumer sans espoir de pouvoir en échapper. Ses lèvres dans mon cou la mort était au rendez vous a défaut de l'amour. Je fis glisser les bretelles de son soutien gorge en douceur laissant mes mains se balader. Je laissais alors mes mots m'échapper, incapable de les rattraper arriver trop tard que pour les sauver. Je me retrouvais à la fixer incertain, la voyant sourire comme jamais depuis bien longtemps. C'est étrange ce que quelques petits mots peuvent provoquer. Une marée, un ouragan, une tempête, une bourrasque de vent. Je brûlais sous ses doigts alors que la glace s'emparait de moi. Ses yeux plantés dans les miens j'étais à court de mots, j'en avais déjà dit trop et je ne voulais pas continuer à m'enfoncer j'avais déjà atteint le fond, je ne voulais pas aller plus bas.

Lorsque ses lèvres retrouvèrent d'elles même les miennes je me détendais grognant de plaisir dur ses doigts fin qui semblaient glissé sur ma peau. Ils descendirent jusqu'à mon pantalon avant de s'affairer sur le bouton qui semblait ne pas vouloir laisser Bronwie me retirer mon jean. En effet, elle galérait avec c'est en rougissant qu'elle me demanda de l'aide. Un peu amusé par la situation, je lui embrassais alors la joue avant d'ouvrir mon bouton avec une habitude visible. L'embrassant à nouveau, je passais ma main dans ses cheveux n'arrivant pas à canaliser la passion qui me consumait et me faisait perdre la tête. Mes mains se baladaient sur ses hanches, dans ses cheveux, glissait sur sa peau, la griffait avec tension, la caressant avec plus de douceur encore. Je m'enivrais de son odeur, je brûlais à cause de ses mains sur moi. Je brûlais de faire ce qu'on ne devrait pas. On s'enfonçait sur la mauvaise voie, on allait dans la mauvaise direction, mais ça nous intéressait pas. Mes mains glissaient sur son pantalon jusqu'au bouton de celui-ci alors que mes lèvres étaient toujours avide, m'empêchant de respirer. Laissant mes poumons s'enflammer à cause du manque d'oxygène que je ne voulais pas palier.
Revenir en haut Aller en bas
SAVE WATERDRINK BEER

avatar
█ Messages : 8934
█ Where R You ? : Ici et là

Me, Myself & I
R E L A T I O N S H I P S:
Jukebox: MIDNIGHT HOUR - RUNNING AWAY

B. Roxane Keynes

MessageSujet: Re: The past should stay the past Dim 15 Mai - 10:30



Evitant de croiser son regard, les joues en feu, je tentai de garder une certaine dignité. Une dignité qui avait bien du mal à s’imposer tellement ma gène était grande. C’était bien le genre de chose qui pouvait tout gâcher en un instant. J’avais tellement parlé d’une petite voix que je me demandai même si Nash m’avait entendu. De toute manière, je n’aurai rien dit, il l’aurait très vite remarqué. J’étais sur qu’il allait rigoler, se foutre de moi, me lancer une petite pic bien faite. Cependant, sa réaction fut seulement de me donner un chaste baiser sur la joue avant d’ouvrir lui-même le bouton de son jeans. Tout ça très rapidement, signe d’une bonne vieille habitude. Une fois la honte passée, je pus de nouveau profiter convenablement de ses caresses, ses mains se promenant tant en haut qu’en bas de mon corps. Mes lèvres étaient de nouveau collées aux siennes comme si rien ne pouvait les séparer. Ses mains se rendant sur mon pantalon, il en ouvrit le bouton tel un expert en à la matière. C’était très gênant mais mes joues restèrent blanches. Je me consumai de l’intérieur. Dans un accès de folie, j’aurai très bien pu lui arracher ses vêtements sur le champ sans prendre la peine de passer par la case des boutons. Seulement, je ne m’y risquai pas. J’avais déjà bien montré mon côté folle et psychopathe il y a quelques minutes en le frappant de toute mes forces. Un rapide coup d’œil à son front me fit constater que le sang avait séché. D’ici quelques jours, la croute finirait par partir et il n’en gardera aucun souvenir. Du moins corporel.

Rompant le baiser, je m’abaissai petit à petit à mesure qu’à l’aide de mes mains, je faisais glisser son pantalon jusqu’à ses pieds. Une fois Nash complètement débarrassé de son pantalon, je remontai, l’un de des mains dans ses cheveux tandis que l’autre se posait à la couture de son caleçon. Je n’attendais même pas un signe d’accord, quelque chose qui me ferait continuer. Non, je n’attendais rien de tout ça et sans attendre, je passai ma main à l’intérieur de son sous-vêtement. J’attrapai alors sa queue et je commençai à la caresser délicatement, faisant des vas et viens. Mon autre main s’enroulait dans ses cheveux tandis que je déposai de simples baisers sur ses joues, sa bouche et son cou. Je voulais l'entendre gémir sous mes caresses, je voulais lui faire plaisir, je le voulais. Je voulais que Nash soit mien. Qu'il soit mien rien qu'aujourd'hui, sentir son corps sur le mien, ses lèvres parcourant la moindre parcelle de peau,...


✄ •••••••••••••••••••••
birdie roxane ☂️ Can anybody hear me? Or am I talking to myself? My mind is running empty. In the search for someone else who doesn’t look right through me. It’s all just static in my head Can anybody tell me why I’m lonely like a satellite?
hellsangels & tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The past should stay the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl meets Tree Hill :: 
CORBEILLE ROUGE ♥
-